Comment diviser des plantes vivaces à l’automne

Beaucoup de plantes vivaces se multiplient facilement par la division. Dans la majorité des cas, cette opération se fait au printemps. Pour les espèces très rustiques, cette opération peut très bien se faire à l’automne.

La division des plants se fait généralement tous les 3 à 5 ans. Cette opération s’avère nécessaire lorsque les plants s’entremêlent ou quand les plants sont trop volumineux, lorsque la floraison devient faible, lorsqu’il y a un problème de maladie et bien entendu, lorsqu’on veut d’autres exemplaires d’une même plante.
NB: Le Sedum spectabile est divisé de préférence au printemps et la pivoine au mois d’août.

Les techniques de division

  • Pour diviser les plantes vivaces, extirpez le plant du sol et tranchez la motte en plusieurs parties en autant que chacune des parties tranchées possède au moins un bourgeon, et au moins trois dans le cas de la pivoine. Généralement, la partie centrale d’une talle est la plus vieille.
  • Il vaut souvent mieux conserver les parties en périphérie de la motte.
  • La division peut être effectuée à l’aide de plusieurs outils comme: couteaux, hache, pelle, bêche tranchante, ou deux fourches placées dos à dos. Peu importe le moyen, il faut essayer de faire le moins de blessures possible aux racines.
  • Si le plant n’est pas trop vieux et coriace, il est possible de diviser les vivaces manuellement.
  • N’hésitez pas à sectionner une racine trop abîmée lors de cette opération. Ne laissez pas sécher les racines lors de la division.

Les techniques de plantation

  • Améliorez le sol en ajoutant 8 à 10 cm de matière organique en mélange dans le sol. L’ajout de mousse de tourbe, de fumier ou de compost sont généralement efficaces.
  • Assurez-vous d’abord que le sol de la plate-bande est légèrement humide avant de planter.
  • Arrosez légèrement la veille de la plantation si nécessaire ou attendez un jour ou deux avant de planter s’il est trop détrempé.
  • En général, il est préférable de procéder à la plantation lors d’une journée nuageuse. Le stress à la plante en est grandement réduit et la reprise suite à la plantation est alors beaucoup plus rapide.
  • Pour les vivaces à racines nues, commencez par effectuer un ratissage final du sol afin qu’il soit bien au niveau et afin d’ameublir les 5 premiers centimètres du terreau.
  • Essayez de ne pas vous placer dans la plate-bande pour faire la plantation afin d’éviter de compacter le sol. Au besoin, placez un panneau de contre-plaqué au sol et servez-vous-en pour répartir votre poids sur une plus grande surface.
  • En ce qui concerne les vivaces à racines nues qui sont vendues ensachées, la période de plantation est tôt au printemps ou à l’automne pour quelques espèces. Il suffit de sortir de l’emballage les racines qui sont souvent enrobées de sciure ou de tourbe.
  •  Trempez les racines pendant environ 30 minutes dans un seau d’eau ou de boues pour que le plant soit bien gorgé d’eau avant la plantation.
  • Plantez les plantes en quinconce pour obtenir un meilleur effet dans les plates-bandes.
  • Respectez l’espacement nécessaire pour le développement des plants pour favoriser une bonne circulation d’air, de façon à prévenir le développement de plusieurs maladies en cours de saison.
  • Creusez un trou légèrement plus gros que le système racinaire en position étalée.
  • Mélangez de la poudre d’os ou des mycorhizes selon les recommandations, au fond du trou et avec la terre qui servira à remblayer les racines.
  • La profondeur de plantation est déterminée en plaçant les bourgeons situés sur les racines au niveau du sol.
  • Les iris rhizomateux doivent être plantés de façon à ce que la surface du rhizome soit visible à la surface du sol.
  • Une fois la plantation terminée, effectuez une irrigation en profondeur sans toutefois provoquer de ruissellement à la surface du sol.
  • L’ajout d’un paillis organique en surface du sol permet de réduire le ruissellement lors des pluies abondantes ou des arrosages tout en aidant à maintenir le sol humide. De plus, le paillis ralentit fortement le développement des mauvaises herbes. C’est par conséquent un très bon investissement.

Des capucines

La fertilisation des vivaces à la plantation

Si le sol de votre plate-bande a été bien préparé et amendé avant la plantation, la première fertilisation suite à la plantation doit tout simplement apporter un supplément de phosphore afin de stimuler le développement des racines et de favoriser ultérieurement une floraison abondante.

Cette fertilisation peut être apportée sous forme de poudre d’os (incorporez alors la poudre d’os lors de la préparation du sol avant la plantation) ou sous forme granulaire, soluble ou liquide (algue marine) en utilisant une formule de ratio 1-2-1 à 1-5-1 (par exemple, 15-30-15 ou 10-52-10) à la plantation. L’engrais granulaire est appliqué en surface autour des plants. Sachez que que si le sol est trop froid la plante absorbera moins d’engrais.

Mode d’emploi :

  • Enfouissez-le légèrement dans les 5 premiers cm de sol.
  •  Arrosez immédiatement après pour faire pénétrer l’engrais dans les racines.
  • Si vous optez pour l’engrais liquide ou soluble, diluez-le selon les instructions que vous trouverez sur l’étiquette du produit et appliquez suffisamment de cette solution pour mouiller le sol en profondeur.
  • Évitez par contre le ruissellement à la surface du sol.
  • Au besoin, faites un premier arrosage, laissez le sol s’imbiber et appliquez de nouveau. Vous pouvez répéter cette opération plusieurs fois, jusqu’à ce que la solution atteigne les racines des plantes nouvellement mises en terre.
  • Il est aussi possible d’appliquer des mycorhizes pour annuelles et vivaces (trouvable en jardinerie) comme engrais lors de la transplantation.
  • Appliquez une couche de mycorhizes sur les parois du trou afin que les racines soient en contact avec le produit. Vérifiez l’étiquette pour connaître la quantité nécessaire à appliquer.
  • Attention, il est recommandé d’appliquer des mycorhizes qu’une seule fois au cours de la vie d’une plante. Il est important d’éviter d’utiliser des engrais solubles avec un taux de phosphore de plus de 10% pour assurer l’efficacité du produit.

Arrosage des vivaces après la plantation

Les vivaces que vous venez tout juste de planter, qui sont issues de divisions, possèdent très peu de racines ou du moins, ces racines ne couvrent pas un grand volume de sol. Elles ne peuvent puiser l’eau dont elles ont besoin que dans la petite motte de terreau qui était attachée à la plante lorsque vous l’avez plantée. Il est donc nécessaire de lui fournir cette eau au besoin, de façon très régulière jusqu’à ce que les racines se soient étendues dans le sol.

L'ail est une plante vivace qu'il est facile de diviser.

Certaines plantes vivaces comme l’ail n’aiment pas avoir les pieds dans l’eau. Si votre terre est trop humide, plantez les plutôt dans des buttes.

Voici ce que vous devez faire pour être certain que vos vivaces ne manquent pas d’eau suite à la plantation :

  • Plantez dans un sol légèrement humide sur toute sa profondeur.
  • Arrosez abondamment les plantes juste avant de les retirer de leurs contenants.
  • Lors de la plantation, faites une petite cuvette avec la terre (en formant une petite dépression d’environ 2 à 3 cm autour de chacun des plants) pour retenir l’eau lors des arrosages.
  • Mouillez bien le sol immédiatement après la plantation en effectuant plusieurs passages avec le boyau.
  • Évitez le ruissellement de l’eau à la surface du sol en arrosant un peu à la fois et en laissant l’eau pénétrer entre chaque arrosage. De cette façon, le sol pourra s’imbiber en profondeur.
  • Profitez de ce premier arrosage pour appliquer un engrais soluble.
  • Maintenez la petite motte de racines bien humide pour toute la première semaine. Attention : le sol autour de la plante peut être humide, mais comme nous l’avons mentionné ci-dessus, les racines peuvent ne pas être capables d’aller y puiser l’eau.
  • Arrosez légèrement directement au niveau des racines de chacune des plantes. En période ensoleillée et venteuse, il peut être nécessaire d’arroser vos nouvelles plantations à tous les jours pour la première semaine.
  • Évitez tout de même les excès : il ne doit pas y avoir d’eau stagnante pour plus de quelques minutes à la surface du sol.

Cet article assez dense se termine et j’espère que vous avez appris de nouvelles techniques pour pouvoir diviser convenablement vos vivaces en période automnale.

Cela vous a été utile ? Alors partagez le ! Rien ne pourrait plus nous enchanter !

Comment diviser des plantes vivaces à l’automne
Notez cet article

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.