Le potager en septembre :

En septembre, selon la région dans laquelle vous habitez les conseils du mois d’août sont toujours valables. On va surtout commencer à préparer le potager d’automne et d’hiver. Si des plants sont morts, alors coupez-les en petites sections et laissez-les au sol pour venir enrichir la terre. Profitez-en pour combler les espaces vides avec par exemple des salades.

Récolte des légumes :

On continue la récolte des légumes comme en août. Il y a de fortes chances pour que vous ayez encore des tomates, courgettes, poivrons ou aubergines en abondance 🙂

Des aubergines

En septembre, on continue la récolte et on anticipe l’arrivée de l’automne.

Sélection des graines pour les semis :

Sur l’ensemble des légumes que vous avez cultivés, sélectionnez-en qui soient forts, beaux et et qui proviennent de plants toujours en bonne santé. Extrayez les graines de ces légumes et conservez-les bien au sec dans le noir pour la saison prochaine.

Ce processus de sélection est très important car vous allez favoriser des plants qui résistent aux maladies et qui sont parfaitement adaptés à votre environnement. Cela vous évitera également d’avoir à racheter des graines et vous fera économiser un peu d’argent.

Préparer ses terres pour l’hiver :

Si vous ne cultivez pas votre potager en hiver, alors autant profitez de ce temps mort pour enrichir le sol. Et bien sûr, en faisant le moins d’efforts :

  • On va semer des plantes qui vont venir fixer l’azote dans le sol : les engrais verts.
  • Ces plantes vont ameublir la terre et limiter la pousse des mauvaises herbes
  • Au printemps prochain, on n’aura plus qu’à passer un petit coup de grelinette !

Ainsi vous pouvez semer, à la volée, de la Phacélie, de la Moutarde, de la Luzerne ou du trèfle incarnat.

Une abeille qui butine une fleur de Phacélie

La phacélie combine engrais vert et plante mellifère !

Semis en septembre :

  • Choux
  • Laitue/Mâche/Roquette
  • Cresson
  • Epinard
  • Navet
  • Oignon blanc
  • Radis
  • Poireau
  • Coriandre

Que faire des plants atteints par le mildiou ?

On le répète beaucoup, mais, le jardinage n’est pas une science exacte comme les mathématiques. On a deux écoles, alors, expérimentez et choisissez votre camp. Personnellement, je pratique la solution numéro 2.

Solution 1 : au feu !

On va couper tous les plants malades, ramasser les feuilles malades et tout brûler. Ainsi on espérera limiter la propagation des maladies.

Solution 2 : au sol !

On va partir du principe que les plantes sont capables de se renforcer et d’apprendre à résister aux maladies. On va donc couper les plants en petits morceaux et tout laisser au sol. Cela va venir nourrir la terre. Bien sûr, l’année d’après, on fera une rotation des cultures et on ne plantera pas la même variété au même endroit.

S’occuper du jardin d’ornement en septembre:

  • C’est le moment de retirer toutes les fleurs fanées de vos bacs comme au jardin.
  • Concernant le gazon, on va utiliser un engrais organique pour venir le renforcer après les durs mois d’été.
  • Bouturer les plantes à feuillage persistant.
Une lavande magnifique que l'on va bouturer en septembre

Il va être temps de bouturer la lavande !

Verger en septembre:

Pommes, poires, mûres, framboises : on va ramasser tous les fruits qui sont bien mûrs sur les arbres, ainsi que les fruits tombés. Néanmoins, n’hésitez pas à en laisser quelques-uns sur les arbres pour nourrir les oiseaux et autres insectes.

Si certains fruits ont un mauvais aspect, n’hésitez pas à les utiliser au compost. Ceux qui sont tachés pourront servir pour faire de la compote ou des confitures.

Vous voilà désormais parés pour affronter le mois de septembre au jardin. Cet article vous a été utile ? Alors partagez-le à vos amis jardiniers, et diffusez-le ! Cela nous fera très plaisir 🙂

Que faire au jardin en septembre ?
Notez cet article