Hybrides F1, pourquoi vous devriez les bannir de votre jardin.

Baladez-vous en jardinerie et admirez le magnifique rayon dédié aux graines de fruits, légumes. Des photos plus aguicheuses les unes que les autres vous présentent des tomates incroyables, des courgettes fantastiques et des carottes encore plus orange que le teint de Donald Trump ! Subjugués devant ce parterre de couleurs et de promesses de beaux légumes réussis, se glisse le plus souvent la mention hybride F1.

Tomates hybrides F1, courgettes hybrides F1, melons hybrides F1, etc… C’est à ce moment-là que vous devez commencer à vous poser les bonnes questions.

Qu’est-ce qu’un hybride F1 ?

On désigne par fruit ou légume hybride F1 une variété conçue en laboratoire qui est la première génération de descendants d’un croisement.

Les hybrides F1 sont donc une pure création de l’industrie semencière dont le cahier des charges répond aux critères suivants :

  • Productivité
  • Uniformité
  • Résistance aux maladies

Dit comme ça, ça a l’air merveilleux. Quel jardinier ne souhaite pas avoir des fruits et légumes productifs et résistants ? Malheureusement, tout n’est pas si féerique.

Les inconvénients des hybrides F1 :

Si vous vous intéressez un tant soit peu à votre alimentation et à la culture biologique, vous n’êtes pas sans savoir qu’un légume de variété ancienne cultivé sans pesticide est la meilleure garantie de faire le plein de vitamines, de minéraux et d’oligo-éléments.

Les plants de laboratoire ne sont absolument pas conçus dans le but de vous transmettre les meilleurs apports nutritifs. * « La santé ne fait pas partie des obligations des industriels », nous rappelle Pierre Marie Martin**. Cela signifie-t-il que les hybrides F1 sont mauvais pour la santé ? Non, mais disons qu’ils constituent une source d’alimentation médiocre.

Un champ agricole

La monoculture cause plus de dégâts que de bienfaits.

Les graines d’Hybrides F1 sont conçues pour lever toutes au même moment. Les plants grandiront tous exactement en même temps et feront la même taille. Ils produiront le même nombre de fruits et légumes. Une sorte d’armée de clones façon Star Wars, mais, version végétale. Des clones médiocres et peu intéressants à replanter.

Les hybrides F1 sont-ils stériles ?

C’est une affirmation que l’on entend souvent. Elle s’avère pourtant fausse. Les graines hybrides F1 sont reproductibles mais n’ont que très peu de chances d’avoir les mêmes caractéristiques que leurs parents. Vous risquez donc de vous retrouver avec des plants moins productifs, de taille différente ou plus sensibles aux maladies.

Cela est également une volonté de l’industrie semencière.

En effet, si vous souhaitez bénéficier du même rendement, il vous faudra racheter de nouvelles graines hybrides F1. Business is business…

C’est par ce genre de manœuvres insidieuses que l’agriculture traditionnelle est devenue esclave des groupes semenciers. Acculés par le besoin de rentabilité et les normes européennes de plus en plus contraignantes, les agriculteurs se retrouvent à utiliser ce genre de semences pour pouvoir survivre. Et je vous passe les clauses les obligeant à racheter des semences aux mêmes industriels sous peine d’amendes.

Les graines hybrides F1 sont également brevetées assurant que toute personne souhaitant les utiliser, est obligée de rémunérer financièrement le propriétaire du brevet.

Le brevetage des graines

Décidément, en lisant cet article, on se dit que l’auteur est un salopard communiste partisan ! Les laboratoires ont bien le droit de breveter leurs graines après tout, il y a bien des ingénieurs qui bossent derrière tout ça !

Effectivement. Vu comme ça…

Mais le brevetage des graines signifie que toute graine qui n’est pas brevetée ne peut pas être vendue, pour des raisons sanitaires.

Je vous le reformule autrement :

Si vous souhaitez acheter une variété ancienne ou paysanne, autrefois cultivée par vos parents et vos grands-parents, mais qui n’est pas répertoriée, alors on n’a pas le droit de vous la vendre.

Des graines

Les graines sont un cheval de bataille important pour l’industrie des semences. Photo Credit: yummysmellsca Flickr via Compfight cc

Le brevetage des graines contribue donc à uniformiser et appauvrir la diversité des cultures, pour engraisser l’industrie des semences et pour mettre à genoux nos agriculteurs.

Pour vous donner une idée de l’ampleur que cela peut avoir au niveau agricole, voici quelques chiffres sur l’ensemble des variétés inscrite au catalogue des semences Européen, en 2014*** :

  • 60% des semences étaient de type Hybride F1.
  • 80% des variétés de Solanacées et de Cucurbitacées étaient de type Hybide F1…

Heureusement, quelques villages gaulois résistent encore à l’envahisseur en vendant des semences « illégales » au nez et à la barbe de l’industrie des semences… Et au prix de quelques procès.

Résumons les inconvénients des hybrides F1 :

  • Production de clones identiques
  • Qualité nutritionnelle moins intéressante
  • Reproductibilité très difficile obligeant à racheter des graines
  • Brevetage des graines, standardisation et appauvrissement des variétés de fruits et légumes.

Pour conclure sur le monde merveilleux des hybrides F1 :

J’espère à travers cet article vous avoir informé et convaincu d’utiliser en priorité des variétés dites anciennes. Vous ferez, non seulement, un geste citoyen mais vous rendrez également service à la nature.

Certaines tomates sont parfois peu productives mais sont parmi les choses les meilleures que vous n’avez jamais goûtées. Et vous, cultivez-vous des variétés hybrides F1 dans votre jardin ? Faites-nous part de votre expérience sur les réseaux sociaux !

 

*source livre Eat : chroniques d’un fauve dans la jungle alimentaire, auteur Gilles Lartigot

** Professeur émérite et responsable de l’enseignement national DESC de Cancérologie – Module Hormonologie des Cancers (1998-2010)

***Source Germinance

Hybrides F1, pourquoi vous devriez les bannir de votre jardin.
4.8 (96%) 5 votes

No Responses