Citronnier : quand et comment les tailler ?

Le citronnier a un cycle assez particulier par rapport aux autres arbres fruitiers, car contrairement à la plupart des arbres fruitiers, il fleurit et porte des fruits plusieurs fois par an, et c’est aussi une plante verte avec une valeur ornementale remarquable.

Il y a de nombreuses raisons qui peuvent nous amener à vouloir cultiver au moins un spécimen de cette espèce si commune et en même temps avec des caractéristiques si particulières, mais nous devons tenir compte de ses exigences de température élevée, qui limitent la zone de culture. Le citron trouve sa place dans les plantations d’agrumes et aussi dans les cultures amateurs, aussi bien en plein air que dans de grands pots, ce qui lui permet de se déplacer dans la serre pendant l’hiver.

Cet article est spécifiquement consacré à la taille du citronnier, un aspect moins conditionnant par rapport aux autres arbres fruitiers, mais à prendre en compte quand même. Contrairement à diverses plantes fruitières, le citron, comme les autres agrumes, ne doit pas être beaucoup taillé. Voyons donc quelles sont les interventions de coupe significatives pour s’assurer que cette belle espèce produit régulièrement et pousse sainement et harmonieusement.

Quand tailler le citronnier ?

Il faut éviter tout l’hiver à cause du froid, mais aussi les mois d’été caractérisés par des températures trop élevées, alors que pour les autres périodes il n’y a pas de contre-indications particulières à intervenir.

Habituellement, il est préférable d’éviter de tailler les branches pendant que la plante fleurit ou lorsque les citrons sont encore en formation. Une excellente période pour la taille est immédiatement après l’hiver, généralement le mois de mars, en prenant soin d’éviter les gelées tardives.

Un beau citronnier

Croissance et fructification

Les citrons, comme les autres agrumes, appartiennent à la famille des Rutacées et leur nature persistante ne les conduit pas à un véritable repos végétatif hivernal, mais à une stagnation de la croissance pendant les périodes de plus grande chute thermique.

Pour fixer les coupes, il faut se rappeler que les agrumes portent des fruits sur les branches formées l’année précédente et que la croissance des branches a lieu à trois périodes de l’année :

  1. printemps
  2. début de l’été
  3. automne

Au plus fort de l’été, avec des températures très élevées souvent associées à la sécheresse, la croissance s’arrête. Le même phénomène se produit pendant les périodes les plus froides de l’hiver.

Taille du citronnier

La phase de sélection est celle qui suit la plantation des plantes et les amène au début de la pleine production. C’est donc une taille initiale qui doit fixer la forme de la plante. Dans la plupart des cas, lorsque vous achetez un citronnier, on lui a déjà donné une forme de globe, habituellement utilisée pour les agrumes.

Les plantes ont donc une seule tige comme tige, haute de 50 à 70 cm du sol, d’où partent les 3 ou 4 branches principales, obtenues en choisissant les meilleurs bourgeons et les plus espacés entre eux. Si la tige est encore longue, il faut la voir à 60-70 cm et attendre le développement des pousses pour former les branches principales.

Pendant la phase de reproduction, les opérations de coupe nécessaires sont peu nombreuses et visent essentiellement à éliminer les drageons et les branches trop complexes et mal positionnées. Si une coupe trop importante est effectuée, la production sera retardée en conséquence.

Pour les agrumes, même s’il est important d’éclairer le couvert végétal et d’éviter de trop entasser les branches. Il est nécessaire de protéger les fruits des brûlures possibles en saison chaude, et froide avec un voile d’hivernage.

Taille pour la production

Une fois les premières années de plantation écoulées, il est utile de tailler légèrement, en intervenant au maximum tous les 2-3 ans, avec les pratiques suivantes :

  • Amincissement des drageons dorsaux, branches à port vertical qui, dans les agrumes, peuvent porter des fruits courbés vers le bas. Si les rejets sont trop complexes et rapprochés, il faut en éliminer certains.
  • Garnissage des drageons de vigueur moyenne, afin qu’ils ramifient et puissent porter des fruits.
  • Élimination des jeunes branches qui naissent sur le tronc.
  • Enlèvement des branches mortes ou malades ainsi que de celles très infestées d’insectes nuisibles tels que les cochenilles.

Critères d’élagage

Pour tailler les plantes, il est nécessaire de respecter scrupuleusement certaines règles de base valables pour toutes les espèces, et d’autres valables en particulier pour le citron ou les agrumes. Ce sont des conseils à garder à l’esprit lors de la coupe, pour éviter d’endommager la plante ou de perdre de la productivité.

  • Taille légère. Il ne faut jamais trop couper, car dans le citron la floraison, et donc la production de fruits, est aussi liée à une bonne présence de feuilles, et aussi les grandes coupes favorisent la récolte végétative au détriment de la fructification.
  • Méfiez-vous des branches surchargées. Les branches, sous le poids d’une quantité excessive de fruits, peuvent casser : il est utile de garder la charge productive équilibrée.
  • Le feuillage doit être bien illuminé et pas dense dans tous les arbres fruitiers, mais dans le même temps pour les agrumes, il est important d’éviter les coups de soleil. La forme du globe est donc idéale.
  • Outils de qualité. La qualité des sécateurs, des scies et des couteaux, comme les outils de jardinage, est essentielle. Ils doivent être robustes, l’acier des lames doit être bon et le manche confortable. Les outils trop bon marché se cassent facilement et nous obligent à faire un nouvel achat, donc il vaut mieux les éviter.
  • Nettoyer les lames. C’est une bonne idée de désinfecter les lames des sécateurs après utilisation, surtout lorsqu’ils ont remarqué des symptômes de maladie.

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.