Tout savoir sur la culture du chou de Bruxelles !

Le chou de Bruxelles est une plante d’origine nord-européenne, très répandue surtout dans les pays scandinaves et le Benelux. Il tire son nom de la capitale de la Belgique où il semble que cette curieuse variété de chou ait été sélectionnée. C’est une plante de la famille des crucifères ou des brassicacées et le nom scientifique du chou est holeracea bullata gemmifera.

Ce légume est très intéressant à cultiver dans le jardin. Il sera original à cultiver si vous êtes habitué au chou classique. Le petit chou que vous mangez ressemble à du chou mais à l’échelle miniature, avec des têtes d’un diamètre d’environ trois centimètres. La plante des choux de Bruxelles développe une tige d’un mètre de haut. A la base des cellules se forment des grumeaux axillaires sphériques qui sont en fait les pousses qui sont ensuite récoltés et cuits. Une plante produit 30 ou 40 pousses, elle est donc bien productive.

Climat et un sol idéal

Le climat. Étant une plante d’origine nordique, le chou de Bruxelles aime les climats frais, avec des étés pas trop secs et chauds. Même s’il ne supporte pas les hivers trop rigoureux, en Europe il est souvent cultivé en serre. Nous suggérons de cultiver les choux de Bruxelles dans les jardins potagers dans les régions où l’été reste assez frais. Dans le sud, où les températures sont torrides, il faut penser à les ombrager pour que la plante ne souffre pas d’une chaleur excessive.

Le sol. Le chou de Bruxelles a besoin d’azote et de potassium dans le sol, le travail du sol est très important : le compost ou le fumier doit être bien mûr, et le sol doit être déplacé en profondeur pour permettre aux racines de bien pénétrer et à l’eau de s’écouler sans stagnation.

Plan de chou de Bruxelles

Comment et quand semer le chou de Bruxelles

Semer. Les graines peuvent être semées entre avril et août avec un cycle de culture d’environ 4 mois, le mois idéal étant généralement le mois de juin. Ils sont parmi les choux les plus exigeants en termes de température (ils ne supportent pas le froid intense mais souffrent aussi de trop de chaleur), pour cette raison il est important de “centrer” le moment du semis et du repiquage. Nous recommandons de les mettre dans le lit de semence en utilisant des plaques de semis alvéolés. En général, entre juillet et début août, nous procédons au repiquage des plants de choux de Bruxelles.

Distance d’implantation. Les semis de choux de Bruxelles sont placés à une distance d’environ 50 à 70cm cm les uns des autres.

Les variétés. Il existe plusieurs variétés de choux de Bruxelles que vous pouvez mettre dans le jardin, certains plus tôt et d’autres plus tard. La différence entre les variétés naines et les variétés très productives est également significative.

Culture des choux de Bruxelles en détail

Opérations de culture. Les choux de Bruxelles doivent être arrosés fréquemment après la transplantation et modérément bien enracinés. Le paillage permet de réduire l’arrosage et de garder le sol humide, ainsi que de tenir les mauvaises herbes à distance. Si vous ne paillez pas vos choux de Bruxelles, il faut les cultiver avec un désherbage manuel fréquent dans leur plate-bande, dans le double but d’éliminer les mauvaises herbes et de maintenir le sol aéré. Lorsque la plante commence à développer les têtes, il peut être bon de la tasser à la base de la tige pour lui donner de la stabilité. Lorsque le soleil cogne fort, il peut être conseillé d’utiliser des filets d’ombrage pour éviter que la plante ne souffre de la chaleur excessive.

Un plant complet de choux de BruxellesTaille. Si vous voulez favoriser le gonflement des fruits, à la fin de la saison, vous pouvez couper le sommet de la plante et la priver d’une partie des feuilles, en ne laissant que les feuilles apicales. Ainsi, la plante peut concentrer ses efforts sur les fruits. Pour info, la partie supérieure de la plante est comestible (elle pousse comme un chou).

Culture en pots. Les choux de Bruxelles peuvent également être cultivés sur le balcon. Le conseil est de choisir des variétés naines qui atteignent une hauteur de 60/70 cm et sont facilement cultivables en pot.

Maladies. Les choux de Bruxelles sont sujets à l’alternariose, au mildiou, à la pourriture basale (rhizoctonia et sclerotinia) et à la hernie des choux. Pour lutter contre ces maladies fongiques, un traitement à base de cuivre peut être utilisé dans l’agriculture biologique. Il peut également être utile de les combattre le décoction de prêle. En plus des champignons, les choux craignent certaines bactéries comme Erwinia Carotovora et les xanthomes.

Parasites et insectes. Comme tous les choux, les choux de Bruxelles sont également attaqués par les pucerons, les élaterides, les élatheridae, les altica, les noctue et les mouches des choux. Contre les larves (noctuelle et de chou) est utile le bacillus thuringensis et l’huile de neem. Pour défendre le potager contre les pucerons vous pouvez utiliser un melange de savon noir et d’eau dans un pulvérisateur, tandis que contre les élateridés vous pouvez utiliser le pyrèthre.

Association et rotation des cultures. Les choux de Bruxelles ne doivent pas retourner dans leur propre sol ou dans le sol d’autres choux pendant au moins deux ans. Ils aiment bien les légumineuses (comme les pois, les fèves ou les haricots) qui enrichissent le sol en azote. Il existe des légumes qui aiment le chou car leur présence éloigne les parasites : ce sont les tomates, le céleri, le romarin et la sauge, ils sont un excellent accompagnement.

Récolte des choux de Bruxelles

Récolte. En général, le cycle du chou a une durée de quatre mois. Les choux de Bruxelles sont récoltés une fois par an et durent généralement deux semaines. Les variétés précoces peuvent commencer à porter des fruits en août, tandis que si vous cueillez les fruits plus tard, vous pouvez aussi les récolter en décembre (si les températures le permettent). Une courte gelée améliore la saveur de ce légume. Les têtes sont récoltées lorsqu’elles atteignent au moins trois cm de diamètre, de sorte qu’elles soient croquantes et tendres ensemble.

En cuisine. Les choux de Bruxelles ne se mangent pas crus. Ils constituent un excellent accompagnement que vous pouvez préparer à la poêle, bouilli ou gratiné.

Des choux de Bruxelles roti

Certains l’adorent, d’autres les déteste, les choux de Bruxelles en cuisine ne laissent jamais indifférents !

Commentaire(s)

  1. Schmoë 27/07/2020

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.