Poules en hiver : comment s’en occuper ?

S’occuper des poules en hiver est facile. Ces animaux de basse-cour sont rustiques et ils ne craignent que les très grands froids (-30). En voyant les gelées ou la neige, on peut se demander si on doit changer leur alimentation ou bien encore si on doit installer un chauffage dans le poulailler. Alors, comment prendre soin de ses poules pondeuses, coqs et autres poules d’ornement ? C’est à toutes ces interrogations que nous allons répondre.

Le poulailler en hiver

Vos poulettes seront parfaitement à l’aise même avec des températures négatives. Vous les verrez gratter joyeusement dans le jardin, à la recherche de vers de terre, limaces et autres escargots, même quand tout est gelé ou enneigé. Cependant, il faut bien veiller à ce que le poulailler soit parfaitement étanche.

Quelle que soit la race de poules, il leur faut un abri qui soit bien sec. Ces dernières sont sensibles à l’humidité et au vent. C’est pourquoi, il est important de renforcer le toit de votre poulailler en bois, surtout si vous en avez acheté un premier prix. Pour ce faire, pas besoin de se ruiner, pensez aux matériaux de récup et au système D. Une bonne bâche en plastique bien solide peut faire l’affaire.

Un poulailler en bois sur pilotis

Le poulailler doit rester au sec et être étanche. Renforcez le toit si nécessaire. N’hésitez pas à le surélever pour limiter les projections de pluie.

Sinon, pensez à d’autres solutions économiques et faciles à déployer comme le goudron végétal ou une toiture en shingle.

La taille du poulailler

Vous l’aurez compris, les poules se réchauffent avec leur plumage, la proximité (elles dorment les unes contre les autres sur les perchoirs) et avec la paille.

Pour que cela soit plus facile, votre poulailler ne doit pas être trop grand. Choisissez un poulailler adapté au nombre d’habitantes. Ainsi, avec leur température corporelle, elles vont réchauffer le poulailler pendant la nuit. Il vaut mieux avoir un petit poulailler qui se réchauffe, plutôt qu’un trop grand poulailler !

Doit-on chauffer son poulailler ?

On pourrait avoir envie de leur donner un peu de chaleur, mais je vous le déconseille fortement pour 3 raisons :

  1. Les lampes chauffantes sont sources d’incendies. Avec la paille, l’embrasement rapide est garanti et adieu l’élevage de poules…
  2. Les lampes chauffantes peuvent favoriser le développement de germes, bactéries et autres parasites qui normalement sont tués par le froid.
  3. Enfin, vous allez rendre vos poules frileuses. Sans aide, ces dernières vont développer un plumage d’hiver les rendant plus résistantes au froid.

Nettoyage du poulailler en hiver

On entend souvent que le poulailler en hiver nécessite moins d’entretien  mais cela est faux. Voici pourquoi :

Vos poules rentrent beaucoup plus tôt pour faire dodo. Elles ressortent aussi plus tard le matin. Résultat, elles passent beaucoup de temps dans leur poulailler. La conséquence directe est qu’elles produisent un nombre important de déjections dans leur maison.

Des poules en hiver qui grattent la terre

Les matières fécales sont une source de maladie. Un abri propre est donc important pour garder vos poules pondeuses en pleine forme.

Aussi, je vous invite à faire l’achat d’une pince et d’un seau. Si vous le pouvez, ramassez les fientes tous les jours et mettez-les dans le seau. Puis, versez tout cela au composteur. Rajoutez un peu de paille là où il en manque et basta. 5 minutes suffisent pour garder la maison de vos poulettes propre. Et n’oubliez pas qu’une poule heureuse et en bonne santé remplira les pondoirs de bons œufs frais !

Prévoir un abri pour la pluie

Vos poules rousses, sussex, harco ou autre leghorn n’aiment pas bien la pluie. Aussi, pensez à leur prévoir un endroit où elles vont pouvoir s’abriter lorsqu’il pleut. Soyez malin et dans cet espace protégé des gouttes, installez-y des mangeoires et abreuvoirs.

Un abri pour que les poules puissent manger et boire au sec

Avec du matériel de récupération, on peut construire un abri pour la nourriture et l’eau des poulettes.

Niveau hygiène, vous pouvez glisser de la paille à cet endroit. Ainsi, vous empêcherez la formation de boue et il sera facile de nettoyer cet abri.

Alimentation des poules en hiver

Nourrir ses poules en hiver est aisé. L’alimentation ne nécessite pas de changement particulier. Veillez cependant à ce que leurs graines soient toujours disponibles en abondance dans les mangeoires. Avec les températures basses, ces dernières mangent en plus grande quantité pour pouvoir produire les calories nécessaires à la régulation de leur température.

Une fois de temps en temps, vous pouvez leur préparer une moulée bien chaude pour compléter leur ration.

Abreuvoirs

En cas de gel, il faudra casser la glace dans les abreuvoirs. Ne mettez pas d’eau chaude à vos poules, cela ne sert à rien. Contentez-vous de leur donner de l’eau à température ambiante et à volonté.

Soins préventifs des poules

Les crêtes, barbillons et pattes de vos gallinacées sont les parties les plus exposées au gel. En cas de très grand froid, vous pouvez, par précaution et en prévention, les enduire avec un peu de vaseline.

Une poule rousse et sa crète en gros plan

La crête des poules et des coqs est exposée. En cas de très grands froids, protégez-les avec de la vaseline.

Les poussins et le froid

Jusqu’à 9 semaines, les poussins doivent dormir dans un endroit chaud (au moins 15 degrés), si possible en intérieur. Pendant la journée, vous pouvez les mettre dehors sauf les jours de pluie.

Passé 10 semaines, les poussins peuvent rejoindre le poulailler. Ils dormiront alors bien emmitouflés dans la paille et serrés contre les poules.

Une jeune poule Leghorn en hiver

Cette jeune poule Leghorn de 10 semaines supporte parfaitement le froid et dort au poulailler avec le groupe.

Pour éviter un choc thermique, le premier soir au poulailler se fera après avoir passé la journée dehors à gambader. Les premiers jours, pensez à introduire vos poussins une fois que le groupe est rentré se coucher. En quelques jours, ils rentreront comme le reste de la meute !

Intégration des poussins en hiver

Veillez à faire cette transition le plus délicatement possible. Les petits poussins peuvent être piqués et maltraités par les poules adultes. Pensez donc à les intégrer progressivement en les mettant en contact avec le reste du groupe, à l’abri d’un enclos grillagé. La hiérarchie se fera très vite une fois ces jeunes sujets intégrés au poulailler.

Si vous le pouvez, multipliez les lieux pour manger et boire, afin d’éviter les frictions. Enfin, les picages seront moins nombreux si les jeunes poules ont assez d’espace pour détaler en courant.

Pourquoi les poules pondent un peu moins en hiver ?

Les poules ont besoin de luminosité pour pondre. Les jours étant plus courts en hiver, cela peut parfois ralentir, voire stopper, la ponte pendant quelques temps.

Des oeufs pondus en hiver

La production d’œufs est aléatoire selon les poules en hiver. Cela ne les empêche pas parfois de faire des œufs géants !

Cependant, certaines pondeuses ne prennent pas de pause et continuent à produire des œufs quasiment tous les jours de l’année. Dans tous les cas de figure, ne vous inquiétez pas. Laissez la nature faire son travail 😉

Et voila, s’occuper de vos poules en hiver n’a plus aucun secret pour vous. Si cet article vous a été utile, alors partagez-le !

Commentaire(s)

  1. Isabelle 10/01/2019

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.