Le choix des bons outils de jardinage est essentiel lors de la taille. La coupe des branches des plantes est comparable à une opération chirurgicale et il est très important de pratiquer une coupe nette et nette sans lacérations et fissures inutiles.

Si l’outil le plus utilisé pour la taille est le sécateur, qui est utilisé pour les branches de plus petit diamètre, un autre outil est utilisé. L’outil clé de ce travail est la scie à élaguer.

Cette scie à main est utilisée pour les opérations sur les branches les plus grandes, de plus de 4-5 cm de diamètre.

Choix de la scie à élaguer

Afin de choisir une scie adaptée à l’utilisation que nous avons à l’esprit d’en faire, nous devons examiner les éléments suivants diverses caractéristiques de cet outil.

La scie se compose de trois éléments : poignée, lame et fourreau. Voyons en détail comment ils doivent être choisis pour avoir une bonne scie à élaguer pour la taille.

En outre, les éléments suivants doivent également être pris en compte dans votre choix : l’importance des marques. L’idéal est d’opter pour une marque connue, qui agit comme une “sorte de garantie”, au prix de dépenser un peu plus d’argent. Pour l’œil non entraîné, les lames peuvent toutes se ressembler, mais ce n’est pas le cas. Personnellement, je recommande que la qualité japonaise des scies ARS, des outils fiables et professionnels. Économiser de l’argent pour acheter un outil de taille d’une marque inconnue peut s’avérer être le mauvais choix sur le long terme.

La lame de scie

La partie la plus importante de l’outil est évidemment la lame, c’est-à-dire le métal qui effectue le travail de taille, ouvrant la voie par les dents et pénétrant dans la branche.

Voyons donc comment choisir une bonne lame pour ce type de scie à main.

Acier de qualité

La qualité du métal est fondamentale. Les lames sont en acier, mais tous les aciers ne sont pas identiques. La quantité de carbone dans l’alliage et le procédé de fabrication sont des facteurs importants.

La lame doit être assez épaisse pour ne pas trop plier et s’abimer facilement, en même temps plus elle est épaisse et plus elle sera fatigante pour faire la coupe. L’idéal est une lame de 1 ou 1,5 mm.à condition, bien sûr, qu’elle soit bien faite d’acier, avec de l’acier de qualité.

Lame en acier de la scie à élaguer ARS

 

Quelle doit être la longueur de la lame ?

La lame de la scie à élaguer doit être beaucoup plus longue que la branche à couper. Cela car il faut faire glisser la scie d’avant en arrière pour travailler.

Une bonne dimension peut être une longueur d’environ 30-35 cm comme arête de coupe. (longueur avec poignée d’environ 50 cm), ce qui vous permet de traiter des branches même à partir de 10/15 cm de diamètre.

Dentelée aux dents grandes ou petites ?

Les dents de la scie peuvent être nombreuses et petites ou peu nombreuses et grandes. Plus il y a de dents, plus nous avons une coupe précise, qui ne coupe pas l’écorce. De plus, de petites dents signifient moins de fatigue des muscles des bras pendant le travail. D’un autre côté, les petites dents avancent lentement, tandis que les dents plus grosses le font plus rapidement.

Nous pouvons donc choisir un compromis entre ces facteurs. Un bon pas de dent peut être tous les 3 ou 4 mm.

Lame courbée ou lame droite ?

Certaines scies ont une lame droite, ce qui vous permet de travailler avec moins d’effort, d’autres modèles ont une lame courbe, qui s’adapte à la courbure du bois et la réajuste plus rapidement, bien qu’elle crée plus de friction et demande donc plus d’effort.

Dans ce cas, il faut choisir entre un outil à faible fatigue et un outil à coupe rapide.

La poignée et le fourreau

Le manche de la scie est très important car il détermine ergonomie de l’outil. La poignée doit être confortable et bien conçue.
La seule façon de vraiment savoir si vous êtes à l’aise est de tenir l’instrument.

La gaine éventuelle ou le système de serrage sont des facteurs à ne pas sous-estimer. En effet, lors de la taille, il est souvent nécessaire de travailler dans les escaliers ou de grimper sur la plante, avoir outils pratiques est un plus. Le fait que la lame puisse être rangée à l’intérieur de la poignée signifie que la longueur de la scie peut être réduite de moitié.
Si votre scie à élaguer n’est pas pliante il va évidemment y avoir une gaine de couverture de lame.

Comment et quand utiliser une scie à élaguer

L’utilisation de la scie à élaguer est très simple : la lame coupe en glissant vers l’avant et vers l’arrière et s’enfonce à chaque coup dans la branche. Cependant, si l’on coupe une grosse branche, il faut faire attention : le poids du bois peut peser sur la lame pendant la coupe, en la fermant dans un étau.

Scie ou tronçonneuse

La tronçonneuse est certainement plus rapide à couper que la scie, mais elle est limitée par son diamètre. Pour cette raison, je recommande d’utiliser des sécateurs et des cisailles jusqu’à 4 ou 5 cm maximum, pour tailler des diamètres plus grands, la scie entre en jeu.

Tronçonneuse ou scie à élaguer ?

La tronçonneuse vous permet de couper de grosses branches sans effort et très rapidement. D’un autre côté, ce n’est pas un outil délicat avec la plante. Je vous conseille donc de l’utiliser lorsque vous êtes pressé ou pour des travaux particulièrement exigeants, mais lorsque c’est possible d’opter pour la scie manuelle.

La scie fait un travail plus précis et moins invasif sur la plante que la tronçonneuse.